Qu’est-ce qu’un
Payara / Cachorra?

Qu’est-ce qu’un
Payara / Cachorra?

Le payara, aussi connu sous le nom cachorra au Brésil et de poisson-chien en Guyane, est une espèce de poisson d’eau douce originaire d’Amérique du Sud. Ces noms réfèrent en fait à deux espèces de poisson: Hydrolycus armatus et Hydrolycus scomberoides (tétra vampire). On peut les trouver dans les bassins de l’Orénoque et de l’Amazone. Au Brésil donc, mais aussi en Guyane, en Colombie, au Venezuela, au Pérou, en Bolivie… Les plus grands spécimens (Hydrolycus armatus) peuvent mesurer près de 120 cm et peser jusqu’à près de 18 kilos.

Payara / Cachorra

Ce poisson est surtout connu pour la spécificité de sa mâchoire inférieure, dotée deux très longues dents, pouvant mesurer plus de 5 cms. Lorsque le payara ferme sa gueule, ces deux dents sont positionnées dans des poches dans la mâchoire supérieure, près du crâne donc. Comme vous pouvez l’imaginer, le payara utilise ses dents démesurées pour chasser. Il les utilise plus précisément pour empaler ses proies, pour ensuite les dévorer. Il s’attaquera à des poissons faisant jusqu’à un tiers de sa taille. Un poisson très impressionnant donc, de par sa taille, mais aussi de part sa physionomie.

Il est assez peu apprécié par sa chair, en comparaison à d’autres poissons d’eau douce de la région. Il peut être cuisiné sous forme de soupe, par les populations indigènes notamment, ou entier au four. Comme pour le peacock bass (tucunaré), il est surtout connu pour être un poisson très combatif, ce qui fait le bonheur des pêcheurs sportifs. Un poisson cependant sous-estimé par beaucoup, qui dispose pourtant d’une force phénoménale et d’une endurance à toute épreuve. Il est aussi capable de sauts acrobatiques impressionnants. Des caractéristiques qui font de sa pêche une activité très ludique, source d’excellentes sensations. Au leurre, mais également à la mouche.

C’est un poisson qui apprécie les cours d’eau rapides, où la visibilité est faible. Il est très puissant, et donc rapide, et ses grands yeux lui donnent un avantage de taille. Pour sa pêche, favorisez des poissons nageurs du type suspending ou sinking. Les jigs et mouches peuvent également être très efficaces. Oubliez les leurres souples, qui seront découpés en un rien de temps, et utilisez un bas de ligne en acier, pour éviter la casse. Ce n’est pas obligatoire, notamment si vous utilisez des leurres XL ou XXL, mais tout de même recommandé.

Le record du monde actuel est de près de 18 kilos. Ce magnifique spécimen a été pêché dans les rapides de l’Uraima au Venezuela, à quelques kilomètres du début de la rivière Paragua. Un vrai monstre! Les spécimens de plus de 10 kilos ne sont pas rares, notamment au Venezuela, en Colombie et au Pérou. Le payara offre un magnifique challenge aux pêcheurs sportifs, et a sa place parmi les plus beaux trophées de pêche en eau douce en Amérique du Sud, avec le peacock bass (tucunaré), le dourado et l’arapaima (pirarucu).